Blog

Comment est le moral des développeurs en 2016 ?

heureux
Share Button

Vous êtes 702 à avoir répondu à notre sondage sur le moral des développeurs en 2016 en une semaine exactement : développeurs, lead développeurs, experts techniques, architectes, etc !
Via cette étude, nous allons nous plonger dans certains critères qui rendent ou non les techs heureux en cette année 2016 : salaire, techno utilisée, environnement de travail… Bref, retour sur les grandes tendances issues de l’étude sur le moral des techs en 2016 !

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

 

Quelques données sur les sondés

L’âge moyen est de 30 ans 1/2 et les sondés ont entre 19 et 47 ans.
L’expérience professionnelle moyenne s’élève à 6 ans 1/2 et va de 0 ans à 25 ans d’expérience cumulés.
41,1% des sondés travaillent en Île-de-France et 58,9% exercent en province.
Enfin, 10% sont des femmes et 90% sont des hommes.

 

Quels postes occupent massivement les sondés ?

  • 54,4% des tech interrogés sont des développeurs : ils représentent plus de la moitié des sondés !
  • 13,4% : Lead développeurs
  • 4,9% : Experts technique
  • 4,8% : Freelances
  • 4,3% : Architectes
  • 4,2% : Chef de projet technique

Les 14% restants sont des : Directeurs techniques, DevOps, Data Scientists, Scrum Masters, Admin Sys, Intégrateurs, Consultants…

Dans quel type de société évoluent-ils le + ?

  • 35,9% des sondés répondant à cette étude travaillent chez des éditeurs de logiciel / éditeurs de solution propre.
  • 22,1% : SSI / Cabinet conseil IT
  • 12,1 : Web agency
  • 11,7% : DSI d’un secteur autre qu’IT
  • 10,4%: Site Internet
  • 7,8% : Freelance

 

22,5% des tech disent que le challenge tech est le critère n°1 pour être heureux dans leur vie professionnelle

Capture d’écran 2016-04-21 à 10.46.02

 

En plus du challenge tech, l’environnement de travail semble lui aussi un critère décisif pour le bien-être des tech : 17,2% des sondés déclarent que cela a un impact direct sur leur état. Plus loin, on retrouve les possibilités d’évolution, une thématique également importante, puisque 11,9% des personnes interrogées affirment que ce critère les rend particulièrement heureuses. Deux thématiques se talonnent par la suite : le management (10,6%) et l’équipe tech dans laquelle le développeur évolue (10,7%).

On retrouvera par la suite :

  •  Le salaire / les avantages : un critère cité par 7,9% des sondés
  •  La stack technique utilisée : 6,6%
  •  Les clients pour lesquels le tech travaille : 3,2%
  •  Le fait de travailler à son propre compte : 3%
  •  La géolocalisation du lieu où le tech travaille : 2,6%
  •  Les heures faites par le tech : 2,5%
  •  Autre : 1,3%

 

Nous avons également demandé aux tech, sur ces mêmes critères, s’ils se sentaient menacés dans les années à venir dans leur vie professionnelle. 72,6% des développeurs se sentent aujourd’hui menacés sur les différents critères vus ci-dessus, contre 27,4% n’ayant aucune inquiétude.
Voici le top 3 des menaces détectées par les techs :

  1.  De moins bon salaire / avantages : 15,7%
  2.  Des possibilités d’évolution de carrières réduites : 13,1%
  3.  Un management moins bon : 10,4%

 

 

81,9% des tech se disent heureux à leur poste

Capture d’écran 2016-04-28 à 15.06.50

 

Un peu moins de 2 développeurs sur 10 se disent mécontents de leur poste actuel.

 

50,7% des techs déclarent ne pas se sentir + ou – heureux en 2016, par rapport à 2015

Capture d’écran 2016-04-21 à 12.01.25

 

Dans les 49,3% restants, les avis sont plutôt partagés :

  •  24% se disent moins heureux en 2015 qu’en 2016
  •  25,3% se disent en revanche plus heureux en 2016 qu’en 2015

 

 

65,8% des techs disent (bien) aimer la stack technique utilisée dans leur job

Capture d’écran 2016-04-21 à 14.36.35

 

Les sondés nous ont donné leur avis quant à la stack technique qu’ils utilisent dans le cadre professionnel et ces derniers sont partagés. Très peu de développeurs travaille avec une stack qu’ils détestent. Retour sur les chiffres :

  •  39,5% disent bien aimer la stack
  • technique de leur job
  •  26,3% l’aiment beaucoup
  •  31,6% ne l’aiment pas trop
  •  2,6% ne l’aiment pas du tout
Si l’on reprend l’ensemble des notes données pas les sondés, sur leur épanouissement technique actuel, la moyenne générale s’élève à 5,5/10.
Sans trop de surprise, on remarque d’ailleurs qu’une grande quantité de techs épanouis dans leur job aime /adore la stack technique qu’ils utilisent dans leur quotidien professionnel.

 

Un tech sur deux estime ne pas être bien payé

Capture d’écran 2016-04-21 à 15.09.13

 

55,3% disent ne pas être (vraiment) bien payés : 22,4% se disent pas du tout bien payés, quand 32,9% se disent pas vraiment bien payés.
44,8% estiment être plutôt bien payés, voire très bien payés.
Nous remarquons ici que plus d’1 tech sur 2 est mécontent de son salaire et estime que le travail fourni quotidiennement mériterait une rétribution supérieure à l’actuelle.

 

 

De plus, nous avons demandé aux sondés ce qu’ils pensaient de leur quota horaire. Ces derniers pensent que leurs quota horaire leurs conviennent à 76,3% vs 23,7% plutôt mécontents. A la question « parvenez-vous à bien scinder votre vie perso de la pro ? », un peu plus de 4 tech sur 10 expriment expriment leurs difficultés à faire cela : 57,9% y parviennent VS 42,1% .

 

Les développeurs évaluent leur environnement de travail à hauteur de 6,1/10

Capture d’écran 2016-04-21 à 15.29.59

 

Les développeurs évaluent leur environnement de travail à hauteur de 6,1/10 en moyenne, ainsi ils semblent assez satisfaits dans l’ensemble.
Aussi, lorsqu’on leurs demande s’ils sont contents de travailler dans la région où ils se situent, les tech vivant en Ile-de-France se disent moins contents de leur environnement de travail (41,4%) par rapport à ceux en province (8,5%).

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>