Guide de survie dans une nouvelle entreprise
20 septembre 2016

Guide de survie dans une nouvelle entreprise

Rédigé par - Répondre

Share Button

Julien, membre de la communauté de blogueurs JobProd.

Félicitations, vous venez d’intégrer votre nouvelle entreprise ! Bon, le seul problème est qu’avant que votre CDI soit validé, il faut passer la période d’essai. Voici donc quelques astuces qui vous permettront de passer ce moment sans, je l’espère, trop de soucis.

 

Les premiers jours : faites vous discret !

Les premiers jours, la meilleure stratégie à adopter est de vous faire discret. Vous parlez aux gens si ceux-ci vous adressent la parole, mais sinon évitez de chercher à vous imposer. Une entreprise a en effet ses habitudes auxquelles il faut vous adapter sous peine de vous retrouver rapidement exclu. C’est d’autant plus important que la mode est à faire du social plutôt que réellement s’assurer que le travail avance, au moins dans les entreprises d’une certaine taille. Ça signifie notamment qu’il convient d’observer les collègues, d’aller prendre le café ou déjeuner avec eux s’ils vous y invitent mais ne pas vous imposer si ce n’est pas le cas. Au moins comme ça vous ne risquez pas de trop vous faire remarquer, négativement parlant. Remarquez, même une fois votre période d’essai passée, c’est en étant discret que vous aurez le moins d’ennuis. On se contentera de passer à côté de vous sans trop vous voir, et on vous laissera tranquille…

Autrement dit, le mieux à faire est d’être un brave petit mouton qui bêle le moins possible pour éviter de trop se faire remarquer par le berger, autrement dit le grand chef. Ça tombe bien, de nombreuses boîtes adooooorent les moutons, c’est triste mais c’est ainsi. L’heure est à la discrétion, si vous comptiez vous démarquer, et même si vous remarquez que tout va de travers. C’est souvent le cas d’ailleurs, mais si vous proposez des solutions dès à présent, ça risque d’être mal vu…

Des moutons

L’avantage de rester discret est que vous pourrez observer vos collègues, notamment ceux qui commandent vraiment et les suiveurs, et peut-être qui est ami avec qui. Ce n’est pas forcément évident, mais ça peut être d’une grande aide par la suite.

Les horaires

La règle avec les horaires est très simple : ni trop ni trop peu. Eh oui en France on accorde hélas beaucoup d’importance aux horaires, en particulier à ceux qui font le plus d’heures. Or contrairement à ce qu’on pourrait penser c’est une mauvaise idée de chercher à faire beaucoup d’heures au départ, même si c’est pour montrer que vous êtes motivé. La raison est très simple : si vos collègues voient d’emblée que vous passez beaucoup de temps au travail, ils finiront par trouver ça normal. Et le jour où vous partirez plus tôt ou arriverez plus tard, on peut dans certains cas vous demander de vous justifier. De même comme on sait que vous restez plus longtemps que les autres on n’hésitera pas à vous charger davantage… pour vous reprocher ensuite que vous n’arrivez pas à tenir les délais. C’est le droit chemin vers le burn-out !

Alors autant vous préserver et observer les mêmes horaires que vos collègues, dans les limites de votre contrat de travail. Si vous remarquez que la mode est à la pression sur les horaires, mon premier conseil est de fuir. Si ce n’est pas possible, faites les mêmes heures que vos collègues pendant la période d’essai et après limitez-vous à celles de votre contrat. De toute façon dès lors que le travail est fait on ne peut rien vous reprocher…

Les premières tâches arrivent

Ça y est, vous pouvez rentrer dans le vif du sujet, et on vous donne vos premières tâches. Dans le meilleur des cas ce seront des bugs à fixer. Dans le pire, une documentation à lire ou un exercice. Autant le dire, ces deux derniers cas sont les moins favorables, car vous ne pouvez pas rentrer dans le vif du sujet. Mais dans tout les cas, quoi que vous pensiez, ne critiquez pas ! Contentez-vous d’accepter avec un grand sourire.

Un travailleur à la tâche

Vous remarquerez très probablement que le code que vous aurez sous les yeux oscillera quelque part entre le cardingue et l’immonde, mais surtout ne dites rien. Si le collègue avec lequel vous travaillez vous dit « tiens ça c’est crade » contentez-vous d’acquiescer, sans pour autant ajouter quoi que ce soit. Et ne proposez pas non plus de solution pour améliorer ce que vous voyez sauf si on vous le demande ! Ça risquerait d’être très mal pris, même si votre solution est meilleure.

Bref, comme d’habitude, faites le travail tout en étant discret, et ça passera. De même ne tentez pas de faire plus que ce qui est demandé ! Dans le meilleur des cas, personne ne le remarquera, et dans le pire ça peut se retourner contre vous. Le témoignage de ce développeur de chez Microsoft devrait vous en convaincre…

Une règle d’or à respecter est de ne jamais montrer que vous êtes désoeuvré. Si vous remarquez que vous mettez moins de temps qu’estimé à faire votre travail, pas grave. Ralentissez artificiellement votre activité, le smartphone sert à ça, plutôt que finir en avance. Là encore vous risqueriez de vous faire remarquer comme étant (vraiment) bon et à terme il y a plus de chance que ça vous desserve qu’autre chose… Bref arrangez-vous pour que le temps que vous passez à une tâche soit à peu près le temps estimé, et quand c’est fait allez voir le chef pour lui demander autre chose.

Les entretiens avec le manager

Dans de nombreuses structures votre chef viendra vous voir de temps en temps pour savoir comment vous vous sentez. Contrairement à ce que vous pourriez penser ne dites en aucun cas ce que vous avez sur le coeur. Contentez-vous de dire que ça va, que vous êtes heureux là où vous êtes (comme dans Le meilleur des mondes ;-) ). Si vous avez fait votre boulot, il ne peut rien vous reprocher. Contentez-vous de rire en même temps que vos collègues, n’en rajoutez pas, et comme ça vous aurez l’air « in-té-gré ». C’est là la nouvelle marotte des entreprises pour vous faire travailler plus… sans gagner plus.

N’oubliez pas que vos collègues ne sont pas vos amis, bien souvent c’est plutôt l’inverse. Par conséquent sauf affinités évitez de passer plus de temps que nécessaire avec eux, car en entreprise tout ce que vous direz peut être retenu contre vous… ou rapporté au manager. Ceci pourrait vous mettre en situation délicate lors de ces entretiens « informels »… Donc le mieux est de ne rien dire à vos collègues, ou alors d’échanger des banalités !

Les soirées

Toujours dans l’optique d’être discret, il peut être de bon ton de faire quelques soirées d’entreprise… Ça permettra de montrer là encore que vous vous sentez bien dans la nouvelle structure. Évidemment une fois la période d’essai passée rien ne vous oblige à y aller si vous vous y ennuyez à mourir. Ne pas participer à ce genre d’événement peut vous être reproché indirectement dans certaines structures avec des phrases du type « Tu n’es pas assez impliqué ». Il vaut mieux éviter ça en période d’essai.

Des verres de vin

Par contre même si l’alcool coule à flots veillez à ne pas être bourré. Contentez-vous d’un ou deux verres. Dans le cas contraire certaines histoires pourraient ensuite vous coller à la peau, ça arrive souvent en entreprise. Le livre L’open space m’a tuer en parle.

En bref…

La règle vaut tout le temps en entreprise mais encore plus quand vous commencez dans une nouvelle structure : restez discret. C’est le meilleur moyen d’avoir la paix. Si vous êtes vraiment bon ne le montrez pas. Ceci pourrait créer des jalousies, ou alors on vous refilera plus de boulot sans la moindre reconnaissance derrière. Cet article est édifiant sur le sujet : si vous êtes bon et qu’à vous seul vous faites 80% du travail de l’équipe on vous dira que vous n’en faites jamais assez et on vous refusera toute augmentation, pendant que vos collègues glandeurs seront eux récompensés… Ne faites pas cette erreur.

Une autre chose à ne pas oublier est que la période d’essai est dans les deux sens. Bref si vous vous sentez mal dans une entreprise il ne faut pas hésiter à profiter de ce moment pour aller voir ailleurs, sachant que votre préavis est alors réduit à 48 heures. ;-)

Julien

 
Je trouve un job dans une société IT qui aime la tech !
 
Cet article vous a plu ? Vous aimerez sûrement aussi :

Bien gérer un chef toxique
Pourquoi les entretiens RH sont-ils souvent décevants pour un développeur
Améliorer sa visibilité sur les réseaux sociaux (professionnels…)

Twitter : @julek42

 

JulienJulien
Moi c’est Julien, ingénieur en informatique avec quelques années d’expérience. Je suis tombé dans la marmite étant petit, mon père avait acheté un Apple – avant même ma naissance (oui ça date ;-) ). Et maintenant je me passionne essentiellement pour tout ce qui est du monde Java et du système, les OS open source en particulier.

Au quotidien, je suis devops, bref je fais du dév, je discute avec les opérationnels, et je fais du conseil auprès des clients.
En savoir +

Share Button

Répondre