Blog

Réussir un entretien d’embauche : 6 points importants.

entretien_embauche
Share Button

Réussir un entretien n’est jamais un exercice facile, voici 6 points qui pourront vous aider à bien communiquer en entretien ! Que ce soit un entretien en face à face, sur Skype ou même par téléphone (pour certains des points suivants) ..


 
Reçois en 24H les + belles offres tech matchant avec ta recherche
 
 

1) Le sourire

Etre souriant ne pourra jamais vous desservir, bien au contraire ! Le sourire induit immédiatement un climat favorable lors de l’entretien et est en plus contagieux ! N’oubliez pas qu’au téléphone, le sourire s’entend ! Il donne immédiatement une intonation et un discours plus positifs. Je pense que sourire en entretien est sans doute le point le plus important mais ce n’est pas le plus facile ! Le stress que peut parfois impliquer la situation d’entretien vous rend souvent moins souriant, alors que dans toute autre situation ce ne serait pas le cas … N’hésitez donc pas à sourire, même si vous êtes un peu mal à l’aise !

2) Le regard

Cela peut paraitre évident, mais bien regarder la personne qui se tient en face de vous est fondamental. Un regard fuyant amène la personne en face de vous à se poser des questions et crée un certain malaise entre vous. Soutenir un regard accentue par contre la capacité d’écoute de votre interlocuteur et son sentiment d’être pris en considération. Alors, pourquoi s’en priver ?

3) Un discours positif 

Il s’agit là de techniques de communication qui s’acquièrent avec le temps et ne sont pas forcément innées ! On a souvent tendance à dire « je ne suis pas fermé à … » ou bien « je ne suis pas contre l’idée de …« , alors que dire « je suis ouvert à ... » ou encore « je suis pour l’idée de … » veut dire la même chose mais le bénéfice en terme de communication efficace est indéniable (cf. les grands principes de la Programmation Neuro-Linguistique*). Lorsque vous dites « je ne suis pas fermé à …« , votre interlocuteur entend et comprend bien ce que vous voulez dire, mais inconsciemment il entendra également le mot « fermé » et il est possible que cela lui laisse une impression négative.

Evitez également tous les mots réducteurs qui diminuent l’efficacité du message que vous souhaitez communiquer, comme « plutôt« , « peut-être« , « un peu« , etc., ainsi que l’emploi du conditionnel à outrance ! Si vous y faites attention, vous vous apercevrez que ces « tics » de langage ont tendance à « s’inscruster » régulièrement dans nos phrases sans que l’on s’en aperçoive … Autre astuce, évitez le « oui mais » et préférez le « oui et » car le « mais » coupe la communication, on perd l’écoute de son interlocuteur avant même l’explication qui est annoncée, il vient en quelques sortes annuler le « oui » !

 
Reçois en 24H les + belles offres tech matchant avec ta recherche
 
 

4) Un langage non-verbal efficace

Nous parlons, expliquons, démontrons, argumentons certes avec notre bouche mais il faut aussi faire attention à notre corps, lui aussi communique ! Lorsque vous dites que vous êtes quelqu’un de dynamique, il est préférable que votre corps, votre posture aillent dans le même sens ! Par exemple, vous pouvez parler avec vos mains ou évitez de paraitre trop figé. Si vous envoyez des signaux contradictoires entre votre corps et votre discours, votre message perd de son efficacité. Il vaut mieux, lorsque vous dites « je suis très ouvert d’esprit« , ne pas croiser les bras ! Ensuite, toujours dans le sens d’une communication positive, tenez-vous plutôt en avant qu’en retrait, garder les mains visibles aux yeux de votre interlocuteur et n’hésitez pas à vous en servir pour appuyer votre discours.

5) Gérer les questions pièges

Je pense notamment à cette fameuse question « Quelles sont vos principales qualités et défauts ?« , question à laquelle vous aurez certainement droit ! Je ne vois pas de solution miracle, cette question met souvent mal à l’aise. Cependant, je crois que l’honnêteté est toujours la bienvenue ! Bien sur, ne vous tirez pas non plus une balle dans le pied en énumérant un à un vos pires défauts, mais montrer que vous savez vous remettre en question et réfléchir à vos axes d’amélioration, aux éléments que vous pourriez encore perfectionner ne vous sera jamais reproché ! Attention aussi à ne pas trop utiliser la méthode du « défaut/qualité », comme le célèbre « je suis trop perfectionniste et trop exigeant avec moi même » …

6) Un discours percutant 

Sur ce dernier point, c’est surtout à vous de faire le boulot :)

Mais il y a quand même quelques astuces qui pourront vous aider ! La première chose qui me vient à l’esprit est de laisser un temps de réflexion avant de répondre à une question. Cela a 2 avantages : prendre le temps de réfléchir aux points que vous voulez aborder et donner le sentiment à votre interlocuteur que vous apportez du crédit à sa question et que votre réponse n’est pas déjà toute préparée ! Ensuite, faire des phrases courtes, précises, sans trop ouvrir de parenthèses (et se perdre dedans !) et en gardant toujours en tête la question qui vous a été posée vous aidera sans doute à donner une « bonne » réponse, ou en tout cas une réponse cohérente !

Enfin, il est toujours apprécié de formuler vos réponses de façon ordonnée. Par exemple, si on vous demande « Quelles sont vos principales compétences techniques ?« , précisez leur nombre avant de les énumérer. Cela permet 2 choses : de vous y retrouver (!) en vous aidant à ne pas perdre le fil de votre réponse et de conserver l’attention de votre interlocuteur qui attendra, avec suspens, la 3ème de vos compétences lorsque vous aurez déjà décrites les 2 premières.

J’espère que cet article pourra vous aider lors d’un prochain entretien ! Si vous êtes développeur informatique, vous pouvez aussi lire les conseils de 3 experts pour mettre toutes les chances de votre côtés et réussir votre entretien d’embauche.

A bientôt,

Hélène

 

 
Reçois en 24H les + belles offres tech matchant avec ta recherche
 
 
*La PNL, Programmation Neuro-Linguistique, est une approche de la communication et du changement développée dans les années 70 par les américains Richard Bandler et John Grinder.

Share Button

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>