Blog

Préserver sa vie privée sur internet

privée
Share Button

Depuis quelques années et les réservations d’Edward Snowden les gens ont commencé à regarder leur ordinateur et Internet d’un autre oeil. Mal utilisé, celui-ci a tout d’un mouchard façon les télécrans de 1984, le roman de George Orwell.

 

 

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

 

Un autre très bon livre portant sur le sujet est L’homme nu – la dictature invisible du numérique de Marc Dugain et Christophe Labbé. Le tout sert principalement à diffuser de la publicité pour vous faire consommer davantage.

Vous me direz que tout ceci ne pose pas nécessairement de problème, tant que ce n’est que pour de la publicité. Certes mais le problème est que ces sites n’hésitent pas à revendre les données qu’ils collectent, c’est leur métier, et peuvent très bien le faire à des banques et des assurances. Dès lors cela peut influer le taux d’intérêt de votre emprunt et autres, et d’un seul coup c’est nettement plus moyen. De la même manière les données ont déjà été transmises sur requête administrative à des États…

Et pourtant, en respectant quelques règles de base on peut limiter les dégâts. Cet article vous donne quelques astuces sur le sujet.

Les moteurs de recherche

Logo GoogleGoogle est actuellement le moteur de recherche le plus utilisé. Sauf qu’en fait ce n’est pas là le coeur de métier de l’entreprise. 90% de ses revenus viennent en effet de la publicité, ce qui constituent son coeur de métier. D’ailleurs quand vous cliquez sur un lien depuis le moteur de recherche celui-ci exécute un petit script qui enregistre ce sur quoi vous avez cliqué, et ensuite vous redirige vers la page. (Vous pouvez installer le plugin RequestPolicy pour Firefox si vous n’êtes pas convaincu.) L’intérêt de la manoeuvre est ensuite de mieux vous connaître, pour vous servir davantage de publicité ciblée ! L’effet est encore pire quand vous êtes connecté à un compte Gmail depuis le même navigateur puisque dans ce cas le tracking s’effectue en votre nom propre et pas seulement sur votre navigateur.

 

Le menu de paramètres de recherche de GoogleUn autre problème, outre la publicité, est que Google tend à personnaliser les résultats de recherche en fonction des liens sur lesquels vous avez cliqué par le passé. En d’autres termes le moteur de recherche n’est plus neutre en fonction de l’utilisateur, alors qu’on s’attendrait précisément à ce qu’il le soit. Cela peut jouer à long terme sur vos opinions, et donc finir par vous manipuler. Ceci est heureusement en partie désactivable en cliquant sur la roue crantée en haut à droite quand vous faites une recherche, puis sur Historique (cf. capture d’écran ci-dessous). Dans la vue qui apparaît cliquez simplement sur « désactiver l’historique ».

 

Heureusement des alternatives plus respectueuses de la vie privée existent. On pourra citer notamment le moteur de recherche DuckDuckGo qui ne fait pas de tracking, ou encore le moteur de recherche Disconnect Search.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont probablement le plus gros aspirateur à vie privée sur Internet, en particulier Facebook. Alors déjà la première chose à faire est de réfléchir à deux fois avant de poster quelque chose dessus, car ce que vous y direz sera analysé pour ensuite vous offrir grâcieusement de la publicité contextualisée. Et oui Facebook est la deuxième plus grosse agence de publicité après Google. Faites attention aussi avec les boutons like du réseau social qui là encore servent à personnaliser l' »expérience publicitaire ». C’est la police belge qui le dit. De même veillez à ne pas tout mettre en public et méfiez-vous de vos collègues sur les réseaux sociaux : certains n’hésiteront pas à faire des captures d’écran de vos propos pour vous attirer des ennuis. C’est notamment arrivé à trois employés d’Alten. (bon OK c’est Alten mais quand même…)

 

Vous remarquerez aussi sur beaucoup de pages web des boutons « Like » et autres, un par réseau social. Ces derniers sont en fait des mouchards qui indiquent aux réseaux sociaux quelles pages vous allez visiter, et ce encore pour vous vendre davantage de publicité. Ceci est rendu possible à travers les fameux cookies de votre navigateur qui donnent des informations aux sites que vous visitez. Pour ce protéger du phénomène il n’y a qu’une seule solution : ouvrir Facebook dans un navigateur, par exemple Google Chrome, et naviguer sur un autre comme Firefox. C’est peut-être radical mais les cookies ne sont pas transmis entre navigateurs, alors qu’ils le sont entre les différents onglets de votre butineur.

Blocage des cookies tiers

Cookies tiersLes cookies dit « tiers » sont envoyés par d’autres sites, généralement des agences de publicité, pour suivre votre navigation sur Internet et là encore vous servir une expérience « personnalisée » de publicité. Dans Firefox le blocage se fait dans la vue de vie privée, cf. capture d’écran ci-dessous. Pour Google Chrome il faut rechercher davantage dans les options avancées, puis vie privée. (eh oui, ils ont bien caché ça car le métier de Google est de vous vendre de la pub pour rappel…)

 

Adblock plus : un compagnon bien utile pour éviter une partie du tracking

Le plugin Adblock plus, qui est en bonne partie à l’origine du succès du navigateur Firefox, peut aussi vous aider à vous débarrasser de bon nombre de trackers. On le trouve aussi sur Google Chrome ici. Ainsi vous pouvez faire disparaître les fameux boutons « Like » de Facebook ce qui peut diminuer le tracking. Mais cela ne vous dispense pas pour autant d’utiliser Facebook et autres dans un autre navigateur pour être vraiment tranquille !

Adoptez un navigateur web respectueux de la vie privée

Google Chrome est devenu récemment le navigateur le plus utilisé au monde. Et pourtant en terme de respect de la vie privée c’est un des pires. Je m’explique : quand vous tapez quelque chose dans la barre d’adresses, en haut, ce peut être soit une recherche soit une adresse internet. Le souci est que quoi qu’il en soit ce que vous tapez est au moins en partie envoyé aux serveurs de Google. Vous ne me croyez pas ? Regardez donc ici, en particulier le texte ci-dessous :

Logo FirefoxLorsque vous utilisez l’omnibox, le moteur de recherche par défaut peut suggérer des adresses et des requêtes de recherche susceptibles de vous intéresser. Ces suggestions qui simplifient et accélèrent les recherches sont activées par défaut. Vous pouvez les désactiver en décochant la case « Utiliser un service de prédiction fin de compléter les requêtes de recherche et les URL saisies dans la barre d’adresse ou dans le champ de recherche du lanceur d’applications » située dans la section « Confidentialité » des paramètres de Chrome.

Et pour que la suggestion, activée par défaut, fonctionne, il faut bien envoyer ce que vous tapez à Google. Bref la boucle est bouclée.

En utilisant Mozilla Firefox, vous n’aurez déjà pas la fameuse omnibox. La recherche est effectuée dans un champ séparé de l’interface. Cela peut paraître moins pratique mais permet en fait de se prémunir contre le fait que le navigateur téléphone maison. Par ailleurs avant d’envoyer quoi que ce soit à Mozilla le navigateur prend soin de vous demander votre avis.

 

Pour les plus paranos : Tor Browser

Logo TorPour les plus paranos, Tor Browser reste probablement le meilleur moyen de protéger votre vie privée. D’ailleurs la NSA reconnaît elle-même que ce navigateur est son cauchemar car tracer un utilisateur de cet outil requiert des moyens considérables même si contrairement à une croyance populaire ce n’est en rien impossible.

 

À titre personnel je me suis mis à l’utiliser depuis le vote de la Loi renseignement, qui en plus d’être inefficace contre le terrorisme, est dangereuse. Comme quoi à la base dans mon cas c’était politique.

Pour que la protection soit efficace, veillez toutefois à ne pas y installer de plugin tiers tel que Java ou Flash. Ça tombe bien, ils tendent à tomber en désuétude et dans le cas de Java le plugin sera officiellement déprécié à partir de la version 9. Bon cela dit j’ai quand même activé l’extension Adblock Plus parce qu’il ne faut pas déconner quand même…

Un dernier truc aussi est qu’il est inutile d’utiliser Tor sur les sites sur lesquels vous vous identifiez, car la protection perd alors sa raison d’être.

Attention à votre système d’exploitation

TuxLes derniers systèmes d’exploitation Microsoft ont tendance à téléphoner maison très souvent « grâce » au service de télémétrie de Windows, actif depuis la version 7 du système. C’est encore pire avec la version 10 du système et Cortana, qui envoie gentiment à Microsoft tout ce que vous tapez à moins de le désactiver. Bref pensez à aller dans les paramètres du système et tout désactiver, hormis le filtre Smartscreen qui est bien utile. Et évitez de vous connecter à votre ordinateur en utilisant un compte Microsoft. Il est possible de dissocier un compte local de votre compte Microsoft avec ce tutoriel. Il fonctionne pour Windows 8.1 mais pour Windows 10 la manipulation est analogue.

Sous OSX de la même manière il convient de désactiver la recherche sur internet depuis SpotLight, toujours pour éviter que le système soit trop tenté de téléphoner maison. Désactivez aussi iCloud. Évitez aussi Safari, de toute façon vu son bilan en terme de sécurité il vaut mieux le fuir. Mais je ne serais pas étonné que d’autres mouchards soient présents dans le système.

Le système le plus sûr en terme de respect de la vie privée est sans contexte GNU/Linux (on pourrait citer tous les systèmes d’exploitation libres mais ceux-ci sont souvent bien plus hardcore). Vous pouvez essayer Linux Mint ou encore Ubuntu qui sont simples à appréhender. Et n’ayez pas peur : j’arrive sans problème à utiliser Linux sans pour autant être un vrai geek, si si !

 

En bref

A minima, vous devriez utiliser deux navigateurs Internet :

  • Google Chrome pour tout ce qui concerne l’utilisation des services Google, Twitter, Apple, Amazon, Microsoft et Facebook. De toute façon ce navigateur est pratiquement un logiciel espion de Google.
  • Mozilla Firefox pour le reste avec un moteur de recherche respectueux de la vie privée.

Évitez de faire trop de recherches directement dans Google surtout quand Disconnect Search permet de faire la même chose sans tracking.

Surtout, souvenez-vous : Internet donne une impression d’anonymat, mais dans les faits vous n’avez jamais été plus surveillé que sur le réseau des réseau. Le seul but de cet article consiste à limiter les dégâts dans la mesure du possible.

 

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

 

Cet article vous a plu ? Vous aimerez sûrement aussi :

  1. Quelques bonnes pratiques d’hygiène en informatique en fonction des OS
  2. Les ransomwares : comment les éviter
  3. Inclassable : les règles pour se faire de bons mots de passe sans se casser la tête

 

 

JulienJulien
Moi c’est Julien, ingénieur en informatique avec quelques années d’expérience. Je suis tombé dans la marmite étant petit, mon père avait acheté un Apple – avant même ma naissance (oui ça date !). Et maintenant je me passionne essentiellement pour tout ce qui est du monde Java et du système, les OS open source en particulier.

Au quotidien, je suis devops, bref je fais du dév, je discute avec les opérationnels, et je fais du conseil auprès des clients.

Son Twitter - Son LinkedIn

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>