Blog

Développeurs, faisons le point sur les certifications

violon
Share Button

 On entend souvent de parler de certificats. Tout le monde y va en disant que c’est miraculeux, qu’avec ça on est reconnu comme un vrai professionnel, que c’est le Graal et j’en passe. Eh bien vous savez quoi ? Je ne suis certifié en rien du tout sauf peut-être en bêtise humaine. ;-) Cela dit ça n’empêche que je vais creuser le sujet dans cet article.

 

 

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

Les certifications sont en quelque sorte des diplômes délivrés par des entreprises privées qui attestent que vous connaissez bien leur produit. Pour ce faire vous devez notamment passer un examen, le plus souvent payant (business is business) et si vous le réussissez vous êtes certifié et pouvez l’inscrire sur votre CV.

Par ailleurs, il faut savoir qu’une certification n’est généralement valable que pour une version donnée d’un produit. Par exemple si vous êtes certifié Java 5 vous ne l’êtes pas pour la version 6, et ainsi de suite. Pour obtenir la certification pour la version 6 il faut de nouveau… payer. :D Tout ça pour dire que dans les faits si vous êtes certifié pour une version donnée d’un produit rien ne sert généralement de passer la certification pour la version suivante, les concepts étant bien souvent les mêmes, juste un peu améliorés. Cependant ça peut parfois être nécessaire de passer la certification pour la nouvelle version du produit car certains recruteurs sont franchement têtus et ne jureront que par ça. Pour la petite histoire je me suis déjà fait recaler à un entretien parce que je ne connaissais pas Struts. J’ai dit au recruteur que ce n’était pas un problème et que je pouvais apprendre, il n’a rien voulu entendre…

Les avantages d’une certification

Billets de banqueSoyons honnêtes, les certifications ne prouveront rien quant à votre valeur professionnelle. Dans mon entreprise on a déjà vu un candidat certifié SCJP à 85% qui ne savait pas faire la différence entre une classe et une instance… Enfin bref beaucoup de certifications sont du pipeau pur et simple.

Il y a toutefois un point non négligeable, c’est que ce sont hélas rarement les gens de la technique qui définiront votre salaire mais bien des RH, voire des commerciaux si vous êtes en SSII. Autrement dit ce sont des gens pour qui l’habit fait le moine. Et auprès d’eux une certification peut avoir un impact direct sur votre salaire surtout si vous êtes junior.

 

Maintenant il existe tout de même des certifications qui peuvent réellement prouver votre niveau, c’est ce dont nous discutons ensuite.

Les certifications inutiles

Un pipeauLa plupart des certifications sont parfaitement inutiles et relèvent du pipeau. Oui, vraiment. Par exemple la certification Microsoft MCP ne prouve vraiment rien, des enfants la réussissent régulièrement. Ca ne signifie pas que ces enfants sont stupides bien au contraire, mais plutôt que des gens qui sont juste intéressés un minimum par l’informatique peuvent devenir MCP.

 

Enfin bref une certification qui est obtenue par 90% des personnes qui la passent est totalement inutile. C’est un peu comme le baccalauréat : le gouvernement voulait que plus de 80% d’une classe d’âge l’obtienne. Il a réussi, mais ça a dévalorisé l’examen qui ne sert plus que de sésame pour rentrer à l’université mais en aucun cas à trouver un travail.

Pour la petite histoire certaines certifications indiquent d’ailleurs juste que vous avez suivi une formation mais sont données automatiquement à toute personne qui la suit. Bref vous pouvez dormir pendant les sessions, ce n’est pas grave, vous l’aurez quand même.

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

Les certifications utiles

Un joli diplôméCertaines certifications peuvent toutefois être utiles, même si elles ne garantissent pas plus votre niveau professionnel qu’un diplôme. Il s’agit des certifications pour lesquelles le taux d’échec à l’examen est très élevé, comme par exemple la certification Enterprise Architect pour Java. A noter que pour pouvoir passer cette dernière il faut déjà avoir une autre certification Java, et donc payer une deuxième fois. Vous voyez, ce sont de petits malins non ? ;-)

 

D’autres part ces certifications utiles vous permettront à des fins personnelles de réellement tester votre connaissance d’un produit et de vous former pour les préparer, ce qui peut dans certains cas être intéressant. Par exemple avoir une connaissance approfondie de Java vous servira à déboguer des situations complexes que d’autres ne pourraient pas résoudre.

Le retour de bâton : avoir trop de certifications

Si vous avez de nombreuses certifications, obtenues avec un bon score, ceci peut jouer contre vous. En effet vous risquez de faire peur à votre interlocuteur, qui passerait pour un incompétent auprès de sa hiérarchie et préfèrera donc ne pas vous prendre. Comme disait Steve Jobs If you hire a A-level developer, he’ll suggest you other A-level developers because he wants to improve his skills with them. Now if you hire a B-level developer, he’ll suggest you C-level developers because he wants to look better than the others. Et le problème est que vous risquez d’avoir en face de vous bien plus de B-level developers que de A-level developers. Eh oui, la vie est injuste.

C’est d’ailleurs pour cette raison que certains de mes collègues, pourtant certifiés à 100% Java Enterprise Architect… retirent l’information de leur CV ! Dès lors on se demande à quoi ça sert d’avoir déployé tant d’effort pour les passer…

En bref…

J’avoue avoir un avis plus que mitigé sur les certifications. Beaucoup d’entre elles ne servent que pour la frime, mais certaines sont vraiment utiles et peuvent vous permettre de vous former au passage. Mais dans tous les cas ne perdons pas de vue que le métier de développeur est pour beaucoup celui d’un autodidacte.

Bref faites comme le coeur vous en dit mais n’allez pas claquer des milliers d’euros pour une certification qui ne vaut strictement rien. ;)

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

Cet article vous a plu ? Vous aimerez sûrement aussi :

 

JulienJulien
Moi c’est Julien, ingénieur en informatique avec quelques années d’expérience. Je suis tombé dans la marmite étant petit, mon père avait acheté un Apple – avant même ma naissance (oui ça date !). Et maintenant je me passionne essentiellement pour tout ce qui est du monde Java et du système, les OS open source en particulier.

Au quotidien, je suis devops, bref je fais du dév, je discute avec les opérationnels, et je fais du conseil auprès des clients.

Son Twitter - Son LinkedIn

Share Button

Un commentaire

  • najim dit :

    Salut merci pour ton analyse. Moi je ne suis pas diplômé et de plus beaucoup en parle mais à t’écouter cela ne sert pas à grand chose sauf dans certain cas.
    Tu dit que le dev c’est juste un autodidacte donc est ce que réellement nous pouvons prétendre à un poste dans le web sans diplôme même si nous somme bon dans un langage comme python,java,html5&css3 etc ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>