Blog

Développeurs, pourquoi les recruteurs IT ne comprennent rien à votre métier ?

607692-s-interroger-sur-ses-motivations
Share Button

Voila un sujet abordé d’innombrables fois à la machine à café par les consultants. En effet, qui n’a jamais passé d’entretien avec une SSII ESN ou un cabinet de recrutement en se demandant à la sortie quels étaient les buts des questions posées et si le message était bien passé. Mais pourquoi ?

 

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

 

 

 

En fait les raisons sont assez simples !

Imaginez-vous, dès la sortie de votre diplôme ou même pendant votre alternance, jeté en pâture en entretien face à des ingénieurs expérimentés qui connaissent le milieu informatique et les SSII.
Une part importante des recruteurs n’est pas correctement formée aux entretiens de recrutement. Car il n’existe pas d’école de recrutement ! On apprend essentiellement les ressources humaines, c’est-à-dire la formation, la paie, le droit du travail etc. Sans compter qu’un grand nombre ne vient même pas d’un cursus RH mais d’une formation en psychologie ou en langues étrangères. Une formation « sommaire » leur sera dispensée et le reste devra s’apprendre sur le tas.

Que se passe-t-il du côté des développeurs ?

La plupart des dev ont suivi une formation de 2 à 5 ans à temps complet sur tout ce qui fait les spécificités de l’informatique : les métiers, les OS, les langages, les outils, les environnements, l’humour… Pour le recruteur, il s’agit d’un monde à découvrir et qui parait comme un abysse sans fin fait d’acronymes et de noms tous plus bizarres les uns que les autres. Sans compter les technologies qui évoluent et les besoins qui demandent des moutons à 5 pattes ! Il faut jongler entre le sysadmin sur Linux et le dev C++ en traitement d’images.
Une fois la période de rodage passée (en général au bout d’un an) et que l’on commence à comprendre la différence entre le Java et le JEE, le recruteur se rend compte qu’il fait partie d’un système qui lui échappe. Il faut sans cesse recruter car des projets se gagnent (où le turnover est important). Tous les efforts du monde ne sont jamais suffisants pour combler les besoins ! Le recruteur IT ne cherchera plus alors qu’à quitter ce secteur pour faire de la vraie « RH » ou à se rediriger sur du commerce. Il finira par trouver et sera remplacé par un jeune inexpérimenté.

Au final…

C’est un peu comme quand un dev arrive dans un nouveau projet. Il maitrise la technique mais absolument pas le fonctionnel. Cela demande du temps, de la pratique et beaucoup de questions à sa MOA (ou ses collègues).
Même entre dev il y a des fossés. Le dev front-end, le pro du responsive design, ne pourra pas faire la différence entre Hibernate et JPA. Le recruteur IT n’a malheureusement personne sur qui se reposer. Google ou Wikipedia ne le sauveront pas malheureusement.
Les recruteurs ne se fichent donc pas de ce que vous leur raconter (même s’il y en aura toujours quelques uns). Ils ne viennent pas du même monde, n’ont pas été formatés pendant 5 ans au développement et à ses subtilités. Le cycle en V ou les post-it de Scrum sont abstraits pour qui ne pratiquent pas.

Est-ce une raison pour tout excuser : non !
Mais rassurez-vous, beaucoup apprennent et finissent par comprendre votre métier, qu’ils trouvent passionant. Cela nécessite de la patience et un peu de temps. Lors de votre prochain entretien, soyez indulgent et expliquez, votre recruteur vous le rendra ! :)

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

Sylvain 

Aujourd’hui recruteur de talents IT, j’ai pourtant commencé ma carrière en SSII comme développeur Java, pendant plus de 5 ans. J’essaye en permanence de réconcilier deux mondes : pour certains j’ai basculé du « coté obscur » et pour les autres je suis un geek.
Egalement prof en IUT informatique et formateur en « sourcing 2.0″ pour les entreprises, je préfère sortir des sentiers battus et aller à la rencontre de mes candidats plutôt que d’éplucher Monster. Fidèle à ma formation et à mon ancien métier : je déteste les préjugés, le conformisme, la langue de bois et j’adore contourner les systèmes !

________________________________________
Ma / mes techno(s) de prédilection : le booléen et Java
Le site incontournablelinkedin.com
Une devise : Eclate-toi dans ton job ou bouge-toi !
Où me contactersur LinkedIn ou Twitter

Share Button

5 commentaires

  • chris dit :

    Article intéressant, merci :)

    Toutefois, pour être contacté assez régulièrement par des recruteurs TI via LinkedIn, on peut remarquer que beaucoup de ces personnes ne comprennent pas ou ne savent quels sont les différents métiers ou les différentes spécialités qui sont regroupés sous le terme « TI ».

    On a souvent l’impression qu’un recruteur TI va « ratisser » large en espérant tomber sur la bonne personne, et pour les compagnies spécialisées dans la recherche de talents, c’est malheureusement encore plus vrai.

    C’est déjà arrivé que je sois contacté par un recruteur TI pour une « opportunité immanquable dans mon domaine de compétences ». Peu ou pas de détails concernant l’offre (confidentielle à priori…). Un entretien avec la compagnie en question, puis un second avant un premier entretien avec la compagnie qui offre cette opportunité « opportunité immanquable dans mon domaine de compétences ». Malheureusement, le poste était pour un spécialiste WordPress, et mes compétences sont en front-end/backend PHP :)

    Le recruteur TI semble avoir fait une recherche sur Internet de WordPress, a certainement vu le mot « PHP », et s’est donc dit que c’était la même chose.

    Au final, je perds mon temps, la compagnie qui sous-traite la recherche du profil idéal perd son temps également, et le recruteur TI donne l’impression de ne pas connaître ou de ne pas maîtriser son propre domaine de compétences.

    J’ai d’autres exemples, mais je pense que l’idée générale est comprise.

    Je ne fais pas une généralité de cette expérience personnelle, toutefois, pour échanger avec d’autres personnes, cela semble une tendance assez marquée :)

  • Pat dit :

    Article vraiment pertinent

    Je pense que cet article reflète bien la réalité et expose un problème présent dans le monde du recrutement dans le domaine TI.

    Il existe des firmes qui sont vraiment spécialisées dans le domaine TI qui peuvent répondre au besoin du client et du chercheur d’emploi. Elles sont malheureusement rares.

    J’ai eu de nombreuse mauvaise surprise avec les compagnies de recrutement. La plupart sont seulement focusé à combler le poste. Un recruteur, que je connaissais à peine, a déjà essayé de me rejoindre à mon emploi actuel car je n’avais pas répondu à son courriel. Je n’étais pas dans le bottin téléphonique de l’entreprise étant travailleur autonome, donc il a appelé un peu partout pour me trouver. En plus, il était indiqué sur mon profile que j’étais déjà en Mandat et Non-Disponible.

    En plus, j’ai de la difficulté à comprendre l’utilité d’un grand nombre de recruteur. Ils ont la même compréhension de l’emploi que leur client. J’ai perdu énormément de temps à passer des entrevues inutiles car les emplois ne correspondait pas à mon profil.

    Cependant, j’ai trouvé un moyen d’éviter ce genre de problème. Mon cv est rendu assez complexe et long après 15 ans dans le domaine. Je prends le temps de bien mentionner les technologies sur lequel je veux travailler maintenant ainsi que leur référence dans mon cv. Ex: Winforms,c#, Sql.

    Je possède une expérience très diverse et ça aide le recruteur à bien cibler les postes. Je ne reçois pas d’emploi pour des technologies que je maitrise mais qui ne sont pas dans mon scope de recherche.

    Personnellement, je fais affaire avec un seul recruteur très bien connecté question de créer de nouvelle connexion. Mais, je réussi facilement à trouver des Mandats sans l’aide de recruteur. Je peux avoir un meilleur salaire et en plus couté moins chère à l’employeur.

    Ceci est mon expérience et opinion personnelle.

    Chaque expérience est unique donc je vous invite à échanger.

  • Très intéressant.

    On regrettera qu’énormément de charlatans aient sali la profession de recruteur.

    En tant que dev je suis exaspérée par toutes ces personnes sans scrupule qui nous contactent par tous les moyens possibles (emails, téléphone, linkedin, twitter, parfois appels sur le lieu de travail, etc) sans même prendre la peine de lire attentivement un cv pourtant public.

    Il est extrêmement récurrent que le simple titre du cv ne colle pas du tout avec l’intitulé du poste à proposer, et pourtant beaucoup n’hésitent pas à copier coller leur emails sans réfléchir.
    Les recruteurs pour les SSII sont probablement les pires, ceux là ne sont que de vulgaires commerciaux, ils vendent des ressources comme ils vendraient un aspirateur à quelqu’un qui aurait besoin d’une serpillière.
    En tant que personne amenée à recruter au sein de mon équipe, j’ai pu aussi voir de près l’incompétence de ces commerciaux, les coûts et le temps perdu que cela engendre pour l’entreprise comme pour le candidat.

    Les vrais recruteurs malheureusement sont pénalisés par l’image construite par ces charlatans, nous sommes à présents un bon nombre de développeurs à se dire qu’il nous faudrait avoir le couteau sous la gorge pour un jour faire confiance à un recruteur.

  • camille dit :

    Beaucoup de recruteur s’arrêtent malheureusement avant la premiere ligne du CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>