Blog

Jouer sous GNU/Linux aux titres AAA, c’est possible !

Capture d’écran 2015-11-13 à 11.16.12
Share Button

Nombre d’entre vous n’ont jamais franchi le pas pour passer sur GNU/Linux à cause des jeux. Sachez que les choses changent et que de plus en plus d’entre eux, notamment des titres AAA, sont portés sur le système Linux grâce à l’impulsion de Steam. Il y a d’ailleurs un très bon site sur le sujet ici. Bref pour nombre de jeux vous pouvez laisser tomber le spyware de Microsoft Windows et vous remettre au pingouin. :)


 

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

Alors autant tacler un sujet immédiatement. Oui Steam est un DRM. Oui mettre du proprio sous un système libre c’est mal. Mais bon je préfère avoir un système à 99.9% libre qui fonctionne plutôt qu’un truc 100% libre qui ne fonctionne pas. Et d’autre part Steam sous Linux reste relativement isolé sur la machine, bref tant qu’il n’est pas lancé il n’y a pas d’espion qui viendra vous fliquer en arrière plan (ni de rootkit). Et pour ceux qui ne seraient pas convaincu vous pouvez analyser le contenu du package Steam sur votre distro.

Le matos

Autant le dire de suite, le support du matos sous GNU/Linux s’est grandement amélioré ces dernières années et hormis quelques périphériques l’ensemble de votre système devrait être reconnu sans problème. Veillez toutefois à prendre du matériel de grande marque, par exemple une imprimante HP ou une webcam Logitech, et pas l’infâme truc noname acheté à Carrouf.

Maintenant pour les joueurs les prérequis vont plus loin, en particulier au niveau de la carte graphique. Celle-ci doit impérativement être de marque NVidia, et fonctionner avec le driver propriétaire du fabricant. En effet les drivers AMD sont vraiment pas top sous Linux, et les drivers libres sont vraiment à la ramasse pour la plupart des jeux.

 

Au niveau du gamepad, le pad Xbox 360 filaire est reconnu sans problème. La dernière fois que j’ai essayé avec la manette sans fil par contre c’était festival. A l’avenir le souci devrait être résolu avec l’intégration de xboxdrv mais ce n’est pas le cas partout.

Enfin les cartes son sont reconnues, au moins pour les chips intégrés aux cartes mères. Après ça dépend des fabricants mais la situation s’améliore. Quoiqu’il en soit pour éviter toute déconvenue vous pouvez essayer avec un liveCD comme celui d’Ubuntu.

Choix de la distribution

Actuellement les seules distributions supportées officiellement sont Ubuntu et SteamOS. Cependant cette dernière est basée sur Debian stable, aussi il est parfaitement possible de faire fonctionner Steam sur Debian, comme le fait votre serviteur. Linux Mint, basée sur Ubuntu, est aussi parfaitement recommandable.

Après Steam peut également fonctionner sur d’autres distributions, mais c’est davantage à vos risques et périls.

Ubuntu

Logo UbuntuSi vous voulez utiliser Ubuntu sans vous prendre la tête, il vaut mieux prendre la version LTS. Pour cette dernière et si vous avez une carte graphique NVidia au minimum de la génération Fermi (GeForce 460/480) je vous conseille fortement d’activer le PPA des drivers propriétaires NVidia. Ceci est absolument indispensable si votre GPU est à base Maxwell 2 (GeForce 900) sinon il ne sera pas reconnu.

Sinon rien de spécial à dire. Vous pouvez ensuite gentiment télécharger Steam, mais prenez directement la version venant du site officiel et pas celle de l’Ubuntu Store qui est dépassée.

 

Un point à noter toutefois : il semble que l’avenir des dérivés d’Ubuntu soit de plus en plus incertain, notamment pour Kubuntu. D’autre part le choix de Canonical d’utiliser Mir en lieu et place de Wayland pourrait poser des incompatibilités à long terme. Bref rien de bien risqué pour la prochaine LTS mais soyez prévenus pour l’avenir.

Debian

Logo DebianDebian est le système qui sert de base pour de nombreuses autres distributions, dont Ubuntu et Mint. D’ailleurs une blague qui circule est Ubuntu is an ancient African word which means « Can’t install Debian ». En fait l’installation de la distribution n’est pas franchement compliqué, par contre il faut plus de travail pour arriver au même résultat que sur Ubuntu. Le plus simple pour installer le système est de passer par là NetInstall.

 

En particulier activez les dépôts contrib et non-free. De même si vous avez du matos récent ou voulez avoir des logiciels moins dépassés que sur la version stable il vaut mieux activer le repo backports. Rassurez-vous ça fait un moment que c’est supporté dans les process de mises à jour. De même ceux qui veulent lire des DVD ou avoir la dernière version de Flash Player ont tout intérêt à activer le repo deb-multimedia.

De même il vous faut activer l’architecture i386 si vous êtes en 64 bits. Ca se fait avec la commande suivante :


dpkg --add-architecture i386

Ensuite lancez un apt-get update.

Enfin, et temporairement, il faut impérativement activer la partie non-free (et uniquement celle-ci) du dépôt experimental si vous avez une GeForce 9xx. Et encore plus temporairement vous devez télécharger et installer manuellement les paquets glx-alternative-nvidia, glx-alternative-mesa et glx-diversions depuis le repo testing, en attendant que ces paquets soient insérés dans les backports de la version stable.

Ensuite, tapez :


sudo apt-get -t experimental install nvidia-driver

et le tour est joué !

Pour la suite il suffit comme pour Ubuntu d’installer Steam en passant par le site officiel et le tour est joué.

Alors oui Debian sera un peu rude pour les débutants, il faut le reconnaître. Cela dit question stabilité et vitesse pour Debian Stable on est clairement un cran au-dessus d’Ubuntu, même en version LTS. Pour la petite histoire au boulot mon PC sur Etch a tenu plus de trois mois sans rebooter sur l’environnement KDE, et à la maison ça a été environ un mois (je le mets en veille pour éviter de consommer trop de courant quand même) et j’ai redémarré suite à une mise à jour kernel.

Linux Mint

Pour faire simple Linux Mint est une Ubuntu simplifiée dans laquelle de nombreux softs proprios sont préinstallés. Bref pas grand chose à dire dessus sauf qu’elle utilisera Wayland à l’avenir tout comme Debian et qu’en fait en arrière plan elle utilise de nombreux repos Ubuntu.

Cela dit n’essayez pas de convertir à la main une Ubuntu en Mint, il paraît que c’est un joli feu d’artifice.

SteamOS

Difficile de ne pas en parler de celui-là. C’est une Debian 8 stable avec des drivers proprios à jour qui démarre en mode Steam Big Picture. Elle est très facile à installer mais efface toutes vos données au passage. Très utile par contre si vous voulez mettre en place une machine de salon pour jouer.

Les jeux

Comme vous vous en doutez les jeux sont en fait portés par rapport à leur équivalent Windows. On peut distinguer trois types de portages :

  1. Les jeux qui sont portés par leur éditeur
  2. Les jeux qui sont portés par une société tierce comme Aspyr ou Feral
  3. Les jeux qui tournent dans des wrappers

Un point à noter : ils sortent généralement plus tard que leurs homologues W—–s. D’un autre côté ça permet aussi d’éviter de se taper certaines daubes qui tournent à peine, qui a dit Batman Arkham Knight ? ;-) Quoiqu’en fait ce dernier doit être porté par Feral…

Les jeux portés par leur éditeur

Il s’agit de loin du cas le plus favorable, mais aussi le plus rare. En effet dans ce cas les jeux seront généralement compatibles avec les autres plate-formes à l’occasion de parties en réseau. Les jeux les plus connus dans ce cas sont :

– Les jeux Valve (Half-Life, Counter Strike, Day of Defeat, …)
– De nombreux jeux Paradox comme Crusader Kings 2, Europa Universalis IV, Cities Skylines, Pillars of Eternity
– Certains jeux Eugen Systems comme les excellents RTS de la série Wargame (European Escalation, Airland Battle, Red Dragon)
– Metro Redux et Metro Last Light
– Age of Wonders 3
– Chivalry Medieval Warfare
– Football Manager 2014 et ultérieurs
– X-Plane 10
– … et plein de jeux indés comme Don’t Starve

Les jeux portés par des sociétés tierces en natif

Certaines sociétés tierces, en particulier Aspyr Media et Feral Interactive, se sont spécialisées dans les portages natifs. Ceux-ci fonctionnent généralement très bien, et avec de très bonnes performances. Dans certains cas elles sont meilleures que sous W—–s, dans d’autres c’est l’inverse. Par contre ils ne sont généralement pas interopérables au niveau du jeu en réseau et parfois des sauvegardes, et ce parce que ces entreprises ont peu d’effectifs et qu’il est compliqué pour elles d’être bien synchro avec les éditeurs quand ces derniers sortent un nouveau patch. Dès lors vous pourrez jouer en réseau avec d’autres Linuxiens, parfois des Apple-fanboys mais ce sera tout.

Parmi ces jeux on trouve :

– XCom : Enemy Unknown et son add-on Enemy Within
– Civilization 5 et Beyond Earth
– Borderlands 2 et Pre-Sequel
– Star Wars KOTOR 2
– Middle Earth : Shadow of Mordor
– Alien Isolation
– Company of Heroes 2 (Western Front Army et Ardennes Assault ne fonctionnent pas encore)
– Empire Total War
Bref il y a du monde même si certains jeux comme Empire Total War sont clairement anciens.

Les jeux qui tournent dans un wrapper

Il s’agit de la techno la plus détestée mais qui pourrait être la plus prometteuse pour avoir des ports rapidement. D’un côté on trouve des wrappers Wine comme la blague Eador Legacy of the Master Thief. De l’autre la société Virtual Programming s’est mise à faire ce type de ports avec sa technologie eOn, et il faut admettre que les derniers sont vraiment très bons.

Parmi ces ports on trouve :

– The Witcher 2 (bon OK celui-là est vraiment catastrophique, chez moi il crashe à partir d’un certain moment dans le jeu, impossible de le finir :( )
– Stronghold 3. Attention : bug si vous mettez un accent dans le nom d’une sauvegarde, le fichier ne sera pas sauvegardé…
– Bioshock Infinite : fonctionne bien, mais quelques soucis de stabilité quand j’y ai joué. Semblerait que ce soit du passé.
– SpecOps the Line
– Dirt Showdown : fonctionne extrêmement bien, on dirait un jeu natif, si, si. :)
– Arma 3 : aurait de meilleures perfs sous Linux que sous W—–s malgré le wrapper. Ca en dit long sur la stabilité de ce dernier. Port encore en bêta et pas sûr qu’il soit officialisé un jour. Wait’n’see.
Globalement il faut reconnaître que les tous premiers ports eOn étaient franchement catastrophiques, mais leur techno arrive à maturité et on a maintenant des résultats sympa.

En bref

Gabe NewellComme vous le remarquez grâce à Gabe Newell le Saint Patron des joueurs les choses changent. Il existe actuellement 1500 jeux dispos sous Linux via Steam. Alors certes la majorités sont des petits jeux indés, nombre ne valent pas tripette, mais quand même, c’est une tendance. Bref pour les deux du fond qui utilisent encore W—–s vous ne voulez pas switcher une bonne fois ? ;-)

 

Dernier point : sachez que de nombreux jeux pas trop anciens tournent sans problème dans une VM W—–s sous VirtualBox. Parmi ceux-ci on peut citer Age of Empires 3 (détails élevés), Anno 1404 (détails mini) voire Starcraft 2 (shaders mini et terrain moyen et oui c’est moche). Comme quoi W—–s reste un très bon système… une fois isolé dans une machine virtuelle. ;-)

Débloque les + belles offres tech en 10 mins

Cet article vous a plu ? Vous aimerez sûrement aussi :

 

JulienJulien
Moi c’est Julien, ingénieur en informatique avec quelques années d’expérience. Je suis tombé dans la marmite étant petit, mon père avait acheté un Apple – avant même ma naissance (oui ça date !). Et maintenant je me passionne essentiellement pour tout ce qui est du monde Java et du système, les OS open source en particulier.

Au quotidien, je suis devops, bref je fais du dév, je discute avec les opérationnels, et je fais du conseil auprès des clients.

Son Twitter - Son LinkedIn

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>